L’expressionnisme inspiré d’Alberto Garcia-Alix

Autoportrait, Formentera (2010), d’Alberto Garcia-Alix.

Dans l’exposition « De Faux horizons » d’Alberto Garcia-Alix à la Maison européenne de la photographie, le visiteur retrouve les portraits ciselés, à la fois bienveillants et sans faux-fuyants, caractéristiques de ce classique ultra-contemporain qui trace son chemin hors modes depuis plus de trente ans.

Temps de lecture estimé : 2 min. • Lire cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.